Comment mettre son bien en location ?

Partager sur :
Comment mettre son bien en location ?

Vous avez un appartement à mettre en location à Propriano, mais vous hésitez sur la démarche à suivre ? Quid des quelques impératifs à respecter pour soumettre un bien sur le marché locatif.
 

Les diagnostics : un impératif à ne pas prendre à la légère


Les diagnostics permettront de juger si votre bien est « en bon état », c’est-à-dire s’il est habitable et ne présente aucun danger pour la santé ni pour la sécurité de ses locataires. Ils détermineront également les éventuelles réparations indispensables. Si votre bien a plus de quinze ans, il devra être soumis à l’Esris (Etat des servitudes risques et d’information sur les sols), au CREP (constat des risques d’explosion au plomb), au diagnostic amiante, à celui de l’installation électrique et du gaz, et au DPE (performance énergétique). S’il s’agit d’un bien récent, seuls l’Esris et le DPE seront obligatoires. 

 

Les estimations : loyer et charges à définir de manière juste


Plusieurs paramètres peuvent être pris en compte pour déterminer le montant du loyer, notamment la qualité du bien, les éléments de confort qu’il offre, son accessibilité par rapport aux transports, le quartier où il se trouve, … Pour vous y aider, faites appel à un professionnel de l’immobilier qui connaît votre ville et le cours sur le marché locatif. 
Des charges doivent s’ajouter au loyer. Pour un appartement, votre locataire est soumis à des charges de copropriété concernant les installations communes de l’immeuble, ainsi qu’à la TEOP (taxe d’enlèvement des ordures ménagères).

 

 

 

La paperasse : à vérifier au détail près


Pour rédiger l’annonce de location de votre bien, vous pouvez vous tourner vers une agence immobilière qui se chargera de réaliser une offre attractive et qui vous permettra de trouver facilement preneur. 

Le même professionnel pourra également vous accompagner dans la rédaction du contrat de bail. Le document devra être établi selon le modèle type imposé par la loi, et vous pourrez obtenir des explications supplémentaires auprès de votre agent immobilier.